l’Imitation de Jésus-Christ (1470-1800)

Sous la direction de Martine Delaveau et Yann Sordet

Avec la collaboration de Frédéric Barbier, Hélène Delépine, Pierre Antoine Fabre et al.

39 €

L’Imitation de Jésus Christ est assurément le livre le plus diffusé et le plus lu en Europe après la Bible, de la fin du Moyen Âge jusqu’au début de l’époque contemporaine. L’œuvre est née de la réunion, peu avant 1430, de quatre traités dont on attribue aujourd’hui la composition à Thomas a Kempis, l’un des principaux auteurs du mouvement de la devotio moderna. Elle connaît à partir de 1470, grâce à l’imprimé, une diffusion éditoriale massive et continue. Traduite dans la plupart des langues européennes, puis en langues orientales, elle rencontre plusieurs courants spirituels (la Réforme, l’humanisme chrétien, la Contre-Réforme, le jansénisme), et suscite l’intérêt d’éditeurs, d’illustrateurs ou de traducteurs dont les motivations sont autant dévotionnelles que philologiques, poétiques ou pédagogiques.
Conçu comme une bibliographie de référence, ce catalogue collectif propose une description exhaustive des éditions antérieures à 1800 conservées à Paris dans les collections de la Bibliothèque nationale de France et des bibliothèques Sainte-Geneviève, Mazarine et de la Sorbonne. Le corpus recensé représente près d’un millier d’éditions et mille cinq cents exemplaires. Il est éclairé par un ensemble d’études faisant le point sur différents aspects de la diffusion et de la réception de cette œuvre jadis célèbre : influence, géographie éditoriale, controverses d’attribution, illustration, pratiques de lecture, histoire des fonds.