Histoire de la reliure de création

Histoire de la reliure de création / Yves Peyré.

Édition: Faton, Dijon, 2015. 1 vol. (358 p.)

49 €

Une nouvelle reliure, tout à fait inédite, fait son apparition au moment où les modernités s’élancent sur les divers plans de la création. Tous les courants successifs contribuent à la préciser, du japonisme à l’Art nouveau, de l’Art déco au fonctionnalisme, du surréalisme au constructivisme, jusqu’aux intentions minimales et baroques des années 1980 et aux reformulations d’aujourd’hui.

On désigne ce type de reliure par reliure de création (ou reliure d’art) tant celle-ci quitte désormais le simple exercice d’un métier au profit d’un art à part entière. Elle semble dès lors avancer au même rythme que l’architecture avec laquelle elle a tant à voir.

La bibliothèque Sainte-Geneviève s’est efforcée de réunir une collection exhaustive de ces multiples apports, réfléchissant au plus près la constitution de la reliure de création. Les plus grands noms de la reliure française (de Marius-Michel à Legrain, de Lucienne Thalheimer à Henri Mercher, de Rose Adler à Sun Evrard, et bien au-delà) s’y trouvent confrontés aux tentatives qui se font jour dans les autres pays (Van de Velde et Lion Cachet, Hoffmann et Wiemeler, Carmencho Arregui et Mechthild Lobisch, sans omettre la diversité des renouvellements contemporains).