Trésor du mois – Un voyageur français au Brésil : Louis-François de Tollenare

Louis-François de Tollenare. Notes dominicales prises pendant un voyage au Portugal et au Brésil en 1816, 1817 et 1818. Manuscrit autographe (MS 3434).

Louis-François de Tollenare (1780-1853) est né à Nantes d’une famille de négociants flamands. Sa première filature de coton est ruinée par le blocus continental décidé par Napoléon. A la recherche de bonnes affaires commerciales, il s’embarque à Lisbonne en 1816 pour Récife où il demeure jusqu’en 1818. Il fréquente les négociants, s’intéresse au commerce, à la société et à l’économie du pays, pressent les mouvements d’indépendance en gestation. Chaque dimanche, il prend l’habitude de copier ses observations, dont certaines sont empruntées à des ouvrages récemment parus. Son journal est malheureusement incomplet de la dernière année de son séjour. Renonçant, à son retour en France, à publier ses notes, il prête le manuscrit à Ferdinand Denis qui prépare un livre sur le Brésil en 1837. Le volume, enrichi de dessins en partie originaux, reste par la suite dans les mains de F. Denis.

La bibliothèque Sainte-Geneviève possède un important fonds luso-brésilien provenant de Ferdinand Denis (1789-1890) : 60 volumes manuscrits et 500 volumes imprimés, souvent annotés à la main par lui-même. Ferdinand Denis a résidé à Salvador (Bahia) entre 1816 et 1818, visitant également Rio de Janeiro et l’Etat de Minas Gerais. Fasciné par la découverte de ce pays neuf, il devient à son retour en France le premier spécialiste français du Brésil. Toute sa carrière se déroule à la bibliothèque Sainte-Geneviève où il commence comme troisième employé avant de finir comme administrateur de 1865 à 1885. Portant un regard original sur le Brésil du XIXe siècle, il correspond avec les intellectuels brésiliens et fait office à Paris d’intermédiaire précieux pour introduire ceux d’entre eux qui sont de passage auprès de leurs homologues français. Parmi les manuscrits de Ferdinand Denis, on trouve quelques recueils de voyageurs contemporains, dont les très riches « Notes dominicales » de Tollenare.

Grâce à la numérisation, un partenariat s’est mis en place entre la Bibliothèque nationale de France, la bibliothèque Sainte-Geneviève et le Brésil, pour alimenter le portail France-Brésil et les corpus numériques des bibliothèques de Sao Paulo (Biblioteca Brasiliana Mindlin) et de Rio de Janeiro (Biblioteca Nacional Digital). Un premier programme de numérisation commence cet automne 2015 pour s’achever à l’été 2016.

Yannick Nexon

Bibliographie :

Louis-François de Tollenare. Notes dominicales prises pendant un voyage en Portugal et au Brésil en 1816, 1817 et 1818. Paris, PUF, 1971-1973, 3 vol. Catalogue du fonds Ferdinand Denis établi par Cicero Dias. Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève, 1972.