Trésor du mois – La Tour de Nesle, gravure de Jacques Callot, v. 1630

La Tour de Nesle, gravure de Jacques Callot, vers 1630CALLOT, Jacques, 1592-1635. Vue du Pont Neuf, de la Tour et de l’ancienne Porte de Nesle. Eau-forte, 2e état, 16,5 x 33,5 cm, v. 1630. FOL W 207 INV 327, P. 223. Collection de Gaillard de Longjumeau ; don à la bibliothèque des génovéfains, 1766.

Callot dessina lors de son séjour à Paris, en 1629, la Vue du Pont Neuf et de la tour de Nesle, ainsi que son pendant, la Vue du Louvre ; vers 1630, à son retour à Nancy, il grava à l’eau-forte ses deux Grandes Vues de Paris.

Cette très belle estampe, à la composition élaborée, est caractéristique du style du célèbre dessinateur et graveur lorrain, maître incontesté de l’eau-forte : cette vue, à la fois très pittoresque et d’une grande rigueur topographique, se distingue par la netteté du trait, la précision des détails, le foisonnement de personnages et la vivacité des scènes du premier plan.

Elément du système défensif de Philippe Auguste, la tour de Nesle, édifiée face au Louvre, et démolie en 1665 pour permettre la construction du Collège des Quatre Nations, constitue la figure centrale de l’estampe. Callot la représente encore occupée, une fumée s’élevant de la cheminée, mais en ruines. Sur la plate-forme crénelée, une blanchisseuse étend du linge.

Au pied de la tour, au premier plan, se presse une multitude de figures minuscules : des chevaux qu’on abreuve dans les eaux boueuses de la Seine, des embarcations amarrées, des lavandières, des charrettes, des marchands de bois et même un homme urinant depuis une barque.

A l’arrière-plan se dessine le Pont Neuf, auquel Callot donne une courbure imaginaire ; on remarque notamment, de gauche à droite, la pompe de la Samaritaine, la tour Saint-Jacques, la statue d’Henri IV devant la place Dauphine et les tours de Notre-Dame.

La Bibliothèque Sainte-Geneviève conserve un fonds très riche de 1463 estampes de Callot, provenant de la collection léguée en 1766 par le magistrat aixois Pierre Joseph Laurent de Gaillard, baron de Longjumeau. Ce fonds fait actuellement l’objet d’un catalogage à l’unité .

Jocelyn Bouquillard

Notice dans le SUDOC : http://www.sudoc.fr/172326605.

Bibliographie
- Jules Lieure, Catalogue de l’œuvre gravée de Jacques Callot, Paris, 1924-1927, n° 668
- Musée historique lorrain, Jacques Callot. Exposition, Nancy, 13 juin – 14 septembre 1992. Nancy : 1992, n° 437-438
- Notice de Maxime Préaud dans le catalogue de l’exposition French prints from the age of the musketeers, sous la direction de Sue Welsh Reed, Boston : Museum of fine arts, 1998, n° 57, p. 130

La Tour de Nesle, gravure de Jacques Callot, v. 1630 (flyer au format PDF, 590 Ko)

Cette estampe sera présentée du 12 septembre au 12 décembre 2014 à la Bibliothèque Mazarine dans le cadre d’une exposition « La Tour de Nesle » (http://www.bibliotheque-mazarine.fr/fr/evenements/expositions?id=1063:la-tour-de-nesle).