Voyages nordiques

Nombreux sont les écrivains-voyageurs qui pourraient reprendre à leur compte les mots d’Ernest Renan qui confie avoir, depuis son enfance, « rêvé des mers polaires ».

Les ouvrages conservés à la Bibliothèque Sainte-Geneviève et portés à la connaissance du public grâce à la présente bibliothèque numérique ont trait, pour la majeure partie, à des voyages en Scandinavie, mais le lecteur découvrira également les récits des voyages scandinaves à travers le monde.

Parmi les noms les plus fameux qui jalonnent cette bibliothèque numérique, citons l’auteur danois Herman Bang ou encore Erik Pontoppidan, dont le voyage en Norvège en 1749 est le prélude à son Histoire naturelle de la Norvège publiée en 1755 . Ce corpus comporte également une belle version illustrée du journal de Georg Brandes lors de son voyage dans le Schleswig, ainsi que les récits des voyages de Knut Hamsun aux Etats-Unis et dans le Caucase, des ouvrages de Linné, d’Andersen, mais aussi l’ouvrage d’une femme, Fredrika Bremer, intitulé La vie de famille dans le Nouveau-Monde : lettres écrites pendant un séjour de deux années dans l’Amérique du Sud et à Cuba en 1850.

Des voyageurs français se joignent à cette rêverie géographique : citons notamment Ernest Renan (Voyages : Italie (1849) – Norvège (1870)), Emile Guimet (Esquisses scandinaves), Paul de Genis (Autour du cercle polaire. Norvège, Suède, Danemark), ou Raoul de Lagenardière, qui donne à son récit le beau titre de Nuits de Norvège.
Que l’objectif des ces écrivains-voyageurs soit scientifique, ou que les textes s’apparentent davantage à des récits de vie, les lecteurs pourront, comme Nicolas Bouvier découvrant l’Histoire des peuples du Nord d’Olaus Magnus, s’étonner de la variété de tons et de formes que prennent ces récits.

Pour découvrir l’ensemble des collections numérisées dans le cadre de ce projet, visitez la page d’Internet Archive ici.

Exemple :