Fonds Dezos de la Roquette

Le corpus numérisé dans le cadre de la cadre de l’appel à projet Bibliothèque Scientifique numérique est composé de cartes et de manuscrits issus du don fondateur de la Bibliothèque nordique : la collection Dezos de La Roquette.

Cartes :

Vice-président et président honoraire de la Société de Géographie, Jean-Bernard-Marie-Alexandre Dezos de La Roquette a recueilli lors de ses séjours en Scandinavie en tant que consul de France un ensemble d’estampes et de cartes manuscrites produites de 1779 à 1847. Cartes marines publiées par le Dépôt général de la Marine pour la plupart, ou par les Archives royales danoises des cartes marines, représentant les cotes, détroits et ports de la Baltique et de l’Islande, ces documents représentent également d’autres parties du monde : Algérie, Océanie, Guyane, Etats-Unis d’Amérique, Brésil notamment.

Le corpus cartographique, composé d’estampes, de cartes gravées ou lithographiées et de cartes manuscrites (plume et lavis), comporte en outre des plans parcellaires, du matériel didactique (jeu géographique et fonds de carte, tableau comparatif des montagnes et cours d’eau, frise chronologique), ou encore des documents relatifs aux places fortes, aux pavillons et aux cocardes de différents États.

Pour découvrir l’ensemble des cartes numérisées dans le cadre de ce projet, visitez la page d’Internet Archive ici.

Manuscrits :

Le fonds relié de manuscrits porte majoritairement sur l’histoire et la géographie des pays nordiques. Alexandre Dezos de La Roquette, consul de France à Elseneur au Danemark et à Christiania -actuelle Oslo, en Norvège, n’a pas limité sa curiosité aux seuls pays scandinaves, comme en témoigne le manuscrit de la traduction en suédois de l’épopée nationale finlandaise, le Kalevala, par Louis-Antoine Léouzon Le Duc. Plusieurs documents manuscrits rédigés par ce traducteur chargé de mission à la Cour de Russie et de Finlande sont réunis dans le fonds La Roquette.

Les manuscrits numérisés relèvent pour la plupart des sciences humaines (droit – ordonnances et lois ; économie – échanges de marchandises entre les pays, échanges maritimes ; documents diplomatiques – registres consulaires notamment ; documents sur l’instruction publique, sur le système pénitentiaire en Scandinavie. Tout comme les cartes, les manuscrits ne portent pas exclusivement sur les pays nordiques : documents diplomatiques, géographiques ou historiques sur la Grande-Bretagne, sur la Nouvelle-Zélande ou sur la Russie. Certains documents relèvent enfin du domaine des sciences appliquées (mécanique et hydrostatique, lettres autographes de physiciens et de géologues).

La numérisation de cette collection s’inscrit donc dans la continuité de la mise en ligne par la Bibliothèque Sainte-Geneviève de récits de voyages nordiques d’une part, et complète également les fonds relatifs à la francophonie et à l’histoire des sciences, pôles d’excellence documentaire à la Bibliothèque Sainte-Geneviève.

Pour découvrir l’ensemble des manuscrits numérisés dans le cadre de ce projet, visitez la page d’Internet Archive ici.

Exemple :